L’écoanxiété

Par Darya Nouhi

Depuis maintenant plus de deux ans, le monde semble enfin réagir à la crise climatique et de plus en plus de gens en prennent conscience et se mobilisent. La plupart de ces personnes sont des jeunes d’environ 17 à 20 ans. 

Mais pourquoi ce mouvement de mobilisation pour la planète, qui concerne tous et chacun, est-il pourtant vu comme étant un « mouvement hippie d’ados »? Pourquoi sont-ce majoritairement les adolescents qui luttent contre les changements climatiques? Eh bien, c’est parce qu’ils sont motivés par la peur. En pensant à leur futur, ils angoissent. Ils sont effrayés par le monde gris, pollué et détruit que les générations antérieures leur laisseront. Cette peur a un nom et est attribuée à une forme d’anxiété appelée «écoanxiété ». 

Qu’est-ce que c’est, l’écoanxiété?

Le terme écoanxiété a été introduit pour la première fois au début des années 2000 par le philosophe australien Glenn Albrecht. Il s’agit d’une forme d’anxiété qui provoque des sentiments de tristesse, d’inquiétude, de la colère, et même de l’insomnie à cause de l’inaction face au réchauffement climatique et/ou à un sentiment d’impuissance face à cet enjeu. 

Bien qu’il ne s’agisse pas encore d’un diagnostic psychologique officiel, au fur et à mesure que l’on s’approche de l’épuisement des ressources naturelles de la Terre, le taux d’écoanxiété augmente. En effet, le psychologue montréalais Joe Flanders a révélé lors d’une entrevue avec Radio-Canada qu’il avait bel et bien remarqué une hausse de cette forme d’anxiété chez ses patients. 

Qui est le plus affecté, et pourquoi?

Comme l’écoanxiété n’est pas encore reconnue par les professionnels de la santé, il n’existe pas de statistiques claires et exactes du pourcentage de la population souffrant de ce mal. Cependant, il a été prouvé que cette forme d’anxiété liée aux enjeux environnementaux est plus présente chez les adolescents. En d’autres mots : chez les adultes du futur. 

Évidemment, à l’adolescence, les gens pensent de plus en plus à leur futur et commencent à prendre des décisions qui influenceront leur vie d’adulte. Ils font un choix de carrière et, surtout, la question de la famille devient plus importante. Est-ce que j’aimerais avoir des enfants? Vais-je avoir des enfants? Suis-je prêt à avoir des enfants? Il s’agit ici d’une question qui tue. Plusieurs disent toujours avoir voulu fonder leur propre famille, mais que maintenant, ils doutent. Ils ne veulent pas faire des enfants dans un monde ravagé et réduit en cendres par l’inconscience des générations passées. 

Le niveau d’eau a déjà commencé à augmenter considérablement à cause de la fonte des glaciers provoquée par le réchauffement de la planète, qui lui-même découle de l’émission excessive de gaz à effet de serre. La déforestation se fait grandissante à cause de l’expansion des territoires urbains (ce qui mène à l’extinction de centaines d’espèces animales) et le nombre de déchets dans les océans ne cesse d’augmenter. Tout ça est en train de se dérouler sous nos propres yeux, en 2021.

Imaginez ce à quoi le monde ressemblera dans seulement 10 ans si on continue ainsi! C’est cette pensée qui est la source d’anxiété chez la grande majorité des écoanxieux. En voyant l’inaction des grosses compagnies et des gouvernements, ces personnes perdent espoir. De plus, celles-ci ne voient pas l’effet et le résultat des bonnes actions qu’elles posent individuellement pour la santé de la planète. Elles se sentent alors déprimées et impuissantes face aux enjeux environnementaux. Elles tendent à penser que l’espèce humaine et la Terre sont des causes perdues.

Des solutions pour limiter l’écoanxiété?

En somme, il n’existe pas de remède ou médicament en soi qui puisse concrètement améliorer l’état des personnes touchées par cette forme d’anxiété. Tout ce que nous savons, c’est qu’il faut éviter le plus possible l’isolement, qu’il est nécessaire de parler de nos sentiments et qu’on devrait s’impliquer dans la lutte environnementale de diverses façons. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :