Semaine 7 – Hygiène féminine

Par Ambre Savard

Principal R : réinventer

C’est un sujet intime, cette semaine, qui nous anime. Quand vient le temps de protéger nos pantalons de la vilaine tache rouge, certaines choisissent le tampon, d’autres la serviette. Jetable. Heureusement pour nous, des options plus respectueuses existent. 

À la coupe

La coupe menstruelle est un bon remplacement aux tampons. Je n’utilise pas la coupe (ni les tampons), donc je ne peux pas dire si j’ai ressenti des différences. Cependant, le constat général qui ressort est que ce n’est pas si compliqué d’utilisation et souvent même agréable à porter. Ceci dit, à condition de trouver sa taille. Voici un article très complet qui compare plusieurs coupes, avec leur prix et des tas de conseils d’utilisations. Il y a aussi une large section commentaire qui répond à énormément de questions plus précises, au besoin. Le site est français, mais une coupe en France ou une coupe au Canada, ça reste une coupe menstruelle. https://coupemenstruelle.net/differentes-marques/meilleures-coupes-menstruelles-nos-comparatifs-avis/ 

L’auteure, Léna, mentionne également certaines étapes pour un bon usage. D’abord, essayer sa coupe avant que sa période commence, histoire de ne pas être prise au dépourvu. La coupe doit aussi être désinfectée, un simple bouillage comme pour un biberon bien suffisant. Ensuite, on met la coupe de la façon préférée et on ajuste en cas de déconfort ou de fuite. 

Après un certain temps, il va falloir vider la coupe. Pour ce faire, Léna explique qu’il faut en premier “décoller” la coupe, soit laisser passer un peu d’air pour enlever l’effet de succion. Elle précise qu’il n’est pas conseillé de tirer sur la petite tige, au risque de se faire un peu mal. Pour plus de détails et encore plus de conseils sur la coupe, allez voir son site, ça en vaut vraiment la peine!

La serviette

Changer sa serviette jetable par une en tissu, c’est faisable! Il y a plusieurs modèles sur le marché: des plus colorés, avec des dessins, des plus neutres, de différentes tailles… De tout, pour tous les goûts et tous les besoins. En gros, c’est la même chose qu’une serviette jetable, sauf qu’à la place de la jeter après son utilisation, on la lave. 

Pour la laver, c’est le même principe que lorsqu’on nettoie une fuite. On peut frotter activement sous l’eau courante ou laisser décanter dans un bassin d’eau froide. La pression du jet de douche enlève très bien le sang du tissu, assez rapidement si vous avez un bon jet. Ensuite, on passe à la laveuse et on fait sécher. Certaines marques vont recommander de ne pas passer à la sécheuse. C’est tout. Assez simple d’utilisation, presque aucune odeur, et beaucoup moins de déchets. 

La bobette directe

LE produit cool, à mon avis, c’est sans conteste la bobette menstruelle. Rien besoin d’ajouter, on met la bobette et ça finit là. En plus, il y en a de toutes les sortes (plus de variétés à l’international). De quoi trouver son bonheur!

Bien sûr, on doit la laver avant de la porter. Ici on essaie de renier la sécheuse pour ne pas réduire l’absorbance. Après, on porte sa bobette selon son flux et la capacité de la bobette choisie et on profite. Pas de serviette à ajouter ou de coupe à mettre, bien qu’il soit possible de les combiner. 

 On doit la laver après, de la même façon que la serviette. Un rinçage à l’eau froide avant de passer à la laveuse et le tour est joué. Pas plus de complication!

Des craintes et des habitudes

Le changement fait peur? Normal. Je vais quand même tenter de vous convaincre de faire le saut avec l’aide Öko création        (https://www.okocreations.ca/fr/menstruations-zero-dechet-debutant

1- C’est plus écologique. 

Bien sûr que ce sera le premier argument. Outre l’énorme quantité de serviettes ou de tampons jetables qui tombent aux poubelles à chaque mois, il y a toute la facette des produits utilisés dans ces protections. Ces produits sont toxiques pour nous et pour l’environnement.   

2- C’est simple

Pas de complication, juste certaines habitudes à prendre. Rien de sorcier. Les compagnies font preuve d’une grande transparence et des conseils pour tous les cas se trouvent sur Internet. Tout est là pour nous aider si le besoin se présente.

3- C’est économique

Évidemment, quand on n’a pas besoin d’acheter tous les mois une boîte de serviette ou de tampon, on fait des économies sur le long terme. Parce que oui, sur le coup, ça coûte cher. Mais 100$ réparti sur 5 ans, parfois plus, revient moins cher que 3$ par mois pendant 5 ans.

(20$ par an vs 36$ par an et 180$ en 5 ans, données prises au hasard)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :