L’orangeraie

Par Alicia Saint Louis

Si vous êtes avide de lectures (et même si vous ne l’êtes pas), il se peut qu’à un certain moment de votre vie, un roman vous ait profondément marqué. Le livre dont il est question aujourd’hui se trouve, selon moi, dans cette catégorie. C’est un récit qui mérite une relecture pour une meilleure compréhension.

L’orangeraie, qui est séparée en trois parties, raconte une histoire touchante et choquante. On suit la vie difficile d’Aziz et Amed, des jumeaux vivant dans un pays où la guerre fait rage, nous montrant la destruction que cette dernière peut semer. L’œuvre littéraire aborde les thèmes de la guerre, de l’enfance et d’une collision entre les deux. C’est une lecture difficile qui utilise des mots crus. Tout au long du récit, on y retrouve un mélange de beauté et d’horreur. De plus, il y a énormément de manipulation ainsi que de mensonges. 

Ce qui est le plus troublant, c’est de voir le passage de l’enfance à la vie adulte qui se fait beaucoup trop vite pour les deux frères. Ils ont seulement 9 ans, mais les événements tragiques qu’ils vivent les font grandir plus vite. Un passage du roman qui m’a marquée: « On ne sacrifie pas ce qui déjà est sacrifié. »

En conclusion, une lecture qui donne un aperçu d’une triste réalité moins proche de la nôtre et que l’on oublie parfois. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s